• S'inscrire
  • Se connecter
  • USD

    Choisissez une devise :


    USD Dollars américains‏
    CAD Dollars canadiens‏
    EUR Euro
    GBP Livre sterling
    KRW Wons sud-coréens‏
    JPY Yen japonais
    CNY Yuan chinois
    AUD Dollars australiens‏
    IDR Roupies indonésiennes‏
    NZD Dollars néo-zélandais‏
    PHP Pesos philippins‏
    SGD Dollars singapouriens‏
    TWD Dollars taïwanais‏
    HKD Dollars hong-kongais‏
    RUB Roubles russes‏
    INR Roupies indiennes‏
    THB Bahts thaïlandais‏
    MYR Ringgits malais‏
    ZAR Rand sud-africains‏
    VND Dongs vietnamiens‏
    BRL Reals brésiliens (R$)‏
    CLP Pesos chiliens‏
    CHF Francs suisses‏
    EGP Livres égyptiennes‏
    COP Pesos Colombiens
    ARS Pesos argentins‏
    PLN Zlotych polonais‏
  • language French

    Choisissez une langue :


    GB English
    KR 한국어
    ES Español
    JP 日本語
    CN 简体中文
    NO Norge

ie Irelande

L'Irlande, est la troisième plus grande île d'Europe. Elle est située à l'ouest de la Grande-Bretagne, entre l'océan Atlantique et la mer d'Irlande. L'île est politiquement divisée en deux : la majeure partie est occupée par l'Irlande, un État indépendant, et le Nord par l'Irlande du Nord, appelée aussi (à tort, car cela ne correspond qu'à une partie de la région géographique) Ulster, qui reste encore aujourd'hui une partie du Royaume-Uni.

Plusieurs versions s'opposent quant à l'origine de son nom : pour certains, son nom vient de la déesse Ériu (Éire en irlandais) et du mot germanique land (« terre »). Erin est l'un des noms poétiques de l'Irlande. Pour d'autres, son nom vient du mot grec ancien 'ιρις' (en français « iris »).

L'interdiction de fumer en tout lieu public de la République n'a en rien altéré la fréquentation en ces lieux de consommation. L'Irlande reste un endroit où l'impact de la religion (catholique en Irlande du Sud, protestante et catholique en Irlande du Nord) est très présente. Le divorce n'est légal dans la République que depuis 1995, alors qu'un réel débat ne fait que s'amorcer sur l'avortement. Toutefois, l'homosexualité et la contraception sont généralement acceptés.

Le tourisme est l'une des plus anciennes ressources du pays. Déjà au XIXe siècle, des services routiers parcouraient plus de 6 000 km par jour. La plupart des visiteurs venaient d'Angleterre, ou encore des États-Unis. En termes d'exploitation, le tourisme se situe au troisième rang de la production nationale. Il emploie plusieurs milliers de personnes. La plupart des voyageurs viennent s'imprégner de la culture ou admirer les paysages variés.

Le climat de l'Irlande est typiquement océanique. Le pays est situé dans une zone de vents doux orientés du sud-ouest. Ses mers, l'Atlantique et la mer d'Irlande sont réchauffées par le Gulf Stream. Le climat est marqué par des hivers doux et des étés frais. Les mois les plus froids sont janvier et février. La température oscille alors entre 4 et 7 °C. La neige et le gel y sont rarissimes. Toutefois, le pays étant proche de la zone Nord-Atlantique de basses pressions, celui-ci est parfois balayé par la grêle ou les tempêtes. Durant les mois les plus chauds, juillet et août, les températures avoisinent en général les 14 à 16 °C mais peuvent s'élever jusqu'à 25 °C. Chaque région possède un climat spécifique. Au nord-ouest, maritime très humide, et au sud-est plus doux. Dans l'ensemble, les précipitations sont uniformément réparties.

Éducation

education

Le système éducatif irlandais est très similaire aux autres systèmes occidentaux, incluant trois niveaux distincts : primaire, secondaire et supérieur. La croissance économique depuis les années 1960 a entraîné des changements dans le système.

L'école est obligatoire de 6 à 16 ans ; cependant, la présence d'un enseignement préscolaire fait que beaucoup d'élèves commencent à 4 ans. L'éducation étant largement financée par l'État, la majorité des établissements d'enseignement ne demande pas de frais de scolarité. Cependant, les frais liés aux achats de manuels scolaires ou d'uniformes sont toujours à la charge des parents.

La langue d'enseignement est donc l'anglais à tous les niveaux, sauf dans les Gaelscoileanna (écoles de langue gaélique), où la langue d'enseignement est le gaélique, qui deviennent de plus en plus populaires. Les programmes des universités sont généralement enseignés en anglais, mais certains le sont en gaélique.

Certains établissements d'enseignement supérieur sont liés, ou font partie d'une université, tandis que d'autres sont des institutions reconnues par le Higher Education and Training Awards Council ; ceci inclut les instituts de technologie (institutes of technology) les colleges of education et d'autres établissements indépendants. Certains établissements ont une autorité déléguée du Higher Education and Training Awards Council, ce qui leur permet de décerner des diplômes en leur nom propre.

Certaines universités comme la University of Limerick ou la Dublin City University ont procédé à la modularisation de leurs cours, utilisant en particulier le système ECTS. Leprocessus de Bologne et la recherche appliquée sont les préoccupations majeures de l'enseignement supérieur actuellement, ainsi que les structures de la National University of Ireland et le Trinity College de Dublin.

Cinq des sept universités d'Irlande offrent une entrée ouverte à tous pour les études menant au Bachelor of Arts, et les étudiants peuvent choisir une spécialisation au bout de la première année d'études. Les deux universités qui n'offrent pas cette possibilité (Trinity College et Dublin City University) permettent de préparer un Bachelor of Arts dans certaines matières spécifiques : théâtre, journalisme, latin, histoire, japonais ou relations internationales. Au Trinity College, les étudiants qui veulent passer un Bachelor of Artsdoit choisir deux matières cohérentes, par exemple le français et la philosophie, et se concentrer sur une des deux matières lors de la dernière année. Le Bachelor of Artsproposé par la Dublin City University se déroule au St. Patrick's College of Education, un établissement dépendant de l'université, et est appelé « Bachelor of Arts in Humanities » (en sciences humaines).

Aliments

food

La cuisine irlandaise peut être divisée en deux ensembles distincts : la cuisine traditionnelle, faite de plats simples et roboratifs, et la cuisine moderne servie dans les hôtels et les restaurants. De très nombreux plats intègrent dans leur recette la pomme de terre. Le colcannon est un plat fait avec de la pomme de terre, de l’ail nouveau et du chou. Le champ est une combinaison de purée de pomme de terre, d’œuf et d'oignons nouveaux.

Parmi les nombreux exemples de plats irlandais simples on trouve l’Irish stew (ragoût irlandais), les bangers and mash (pommes de terre écrasées et saucisses), le Boxty et le bacon au chou (bouillis ensemble dans de l’eau). Un autre plat est plus spécialement représentatif de Dublin : le coddle (la marmite dublinoise). L’Irlande est célèbre pour son petit déjeuner traditionnel dont la recette reste immuable même si des variantes régionales existent.

Les poissons et fruits de mer n’ont jamais fait partie des menus irlandais, même si, et c’est donc un paradoxe, l’Irlande est une île. La tendance est néanmoins en train de s’inverser. Les fruits de mer sont en train de se faire une place sur les tables irlandaises (spécialement les crevettes de la baie de Dublin et les huîtres de Galway). Les Irlandais ne consomment que très peu de variétés de poissons, le saumon et le cabillaud se partagent les faveurs des irlandais.

Au XXe siècle l’Irlande a petit à petit adopté une cuisine dite occidentale. Les fast-foods d’origine américaine d’une part et les principaux plats de l’Europe continentale ou du reste du monde d’autre part ont envahi les tables irlandaises. Comme dans les autres pays européens les cuisines « exotiques » à emporter se sont développées très rapidement.

Les fast-foods ont proliféré, augmentant d’autant les problèmes de santé publique comme l’obésité ou les maladies du cœur dont les irlandais ont un des plus haut taux du monde. Mais pour ces dernières, la cuisine traditionnelle est aussi à blâmer en raison d’un usage immodéré de charcuterie et de beurre.

Parallèlement à cette tendance, le dernier quart du XXe siècle a vu l’émergence d’une nouvelle cuisine irlandaise basée sur l’usage d’ingrédients traditionnels mais utilisés différemment. Cette cuisine utilise des légumes frais, du poisson (essentiellement du saumon et de la truite), des huîtres et d’autres fruits de mer, et le soda bread. Elle remet aussi au goût du jour tout une série de fromages locaux et n’oublie pas bien sur la pomme de terre.

Langue

language

La langue irlandaise, est une langue celtiqueindo-européenne du groupe des langues gaéliques, parlée en Irlande. C'est la première langue officielle de l'Irlande (devant l'anglais), et elle est reconnue comme langue régionale en Irlande du Nordselon la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Elle est devenue une langue officielle de l'Union européennele 13 juin 2005, et cette décision est entrée en vigueur le 1er janvier 2007.

Elle fait partie de la famille celtique en Q, parce qu'au lieu du 'P' caractéristique des langues brittoniques on utilise généralement un phonème /k/ (selon la tradition affiché : Q), qui s'écrit c en irlandais. Par exemple, le mot pour Pâques, Cáisc, contre Pask enbreton. Ceann (tête) a pour pendant Penn en breton (exemple : Kennedy (Ceann+éide, tête vilaine) se serait appelé Penndu en breton). À l'irlandais each (cheval) et cúig (cinq) correspondent en britto-gaulois epos et pempe (breton moderne : pemp). Dans cette famille, se trouvent également le gaélique écossais et le mannois qui lui sont apparentés. Les quelques régions où l'irlandais reste traditionnellement vivace sont appelées des Gaeltachtaí.

Malgré l'indépendance et l'utilisation d'une signalisation routière bilingue, la République d'Irlande n'a pu relancer complètement la langue irlandaise. L'extrême pauvreté du pays, qui ne s'est pas résolue dans les premières décennies suivant l'indépendance, faisait de l'émigration une activité économique de première importance, et les Irlandais continuaient d'émigrer dans des pays anglophones, comme au XIXe siècle. Néanmoins, une partie de l'ouest de l'Irlande, dite gaeltacht, se démarque comme zone où l'irlandais demeure langue maternelle et langue vivante première. À Dublin, la place de l'irlandais est moindre, cependant, depuis l'indépendance, les écoliers de l'état d'Irlande apprennent aussi la langue irlandaise, en plus de l'anglais.