• S'inscrire
  • Se connecter
  • USD

    Choisissez une devise :


    USD Dollars américains‏
    CAD Dollars canadiens‏
    EUR Euro
    GBP Livre sterling
    KRW Wons sud-coréens‏
    JPY Yen japonais
    CNY Yuan chinois
    AUD Dollars australiens‏
    IDR Roupies indonésiennes‏
    NZD Dollars néo-zélandais‏
    PHP Pesos philippins‏
    SGD Dollars singapouriens‏
    TWD Dollars taïwanais‏
    HKD Dollars hong-kongais‏
    RUB Roubles russes‏
    INR Roupies indiennes‏
    THB Bahts thaïlandais‏
    MYR Ringgits malais‏
    ZAR Rand sud-africains‏
    VND Dongs vietnamiens‏
    BRL Reals brésiliens (R$)‏
    CLP Pesos chiliens‏
    CHF Francs suisses‏
    EGP Livres égyptiennes‏
    COP Pesos Colombiens
    ARS Pesos argentins‏
    PLN Zlotych polonais‏
  • language French

    Choisissez une langue :


    GB English
    KR 한국어
    ES Español
    JP 日本語
    CN 简体中文
    NO Norge

mt Malte

Malte, en anglais Malta (Republic of Malta), est un État insulaire d'Europe, situé au milieu de la mer Méditerranée. Il se compose d'un archipel de huit îles, dont quatre sont habitées, situé à 93 kilomètres au sud de la Sicile.

a localisation stratégique entre Méditerranée occidentale et Méditerranée orientale lui a valu les convoitises et l'occupation de nombreuses puissances au cours des âges. Il a acquis son indépendance du Royaume-Uni, et ce pour la première fois de son histoire, le 21 septembre 1964 et est membre de l’Union européenne depuis le 1er mai 2004, ainsi que de la zone euro depuis le1er janvier 2008.

Avec ses 316 km2, c'est le plus petit État de l'Union européenne. Sa densité est la plus élevée de l'Union européenne, comptant446 547 personnes, soit 1 413 habitant au km2. Malte possède une langue nationale, le maltais et deux langues officielles, le maltais et l'anglais. La capitale du pays est La Valette située sur l'île de Malte.

Le climat est de type méditerranéen, avec des hivers doux et pluvieux et des étés chauds et secs. On y compte en moyenne 60 jours de pluie par an.

Éducation

education

Primary schooling has been compulsory since 1946; secondary education up to the age of sixteen was made compulsory in 1971. The state and the Church provide education free of charge, both running a number of schools in Malta and Gozo, including De La Salle College in Cospicua, St. Aloysius' College in Birkirkara, St. Paul's Missionary College in Rabat, Malta, St. Joseph's School in Blata l-Bajda and Saint Monica Girls' School in Mosta. As of 2006, state schools are organised into networks known as Colleges and incorporate kindergarten schools, primary and secondary schools. A number of private schools are run in Malta, including San Andrea School and San Anton School in the valley of L-Imselliet (l/o Mġarr), St. Martin's College in Swatar and St. Michael's School in San Ġwann. As of 2008, there are two international schools, Verdala International School and QSI Malta. The state pays a portion of the teachers' salary in Church schools.

Education in Malta is based on the British model. Primary school lasts six years. At the age of 11 pupils sit for an examination to enter a secondary school, either a church school (the Common Entrance Examination) or a state school. Pupils sit for SEC O-level examinations at the age of 16, with passes obligatory in certain subjects such as mathematics, English and Maltese. Pupils may opt to continue studying at a sixth form college such as Gan Frangisk Abela Junior College, St. Aloysius' College, Giovanni Curmi Higher Secondary, De La Salle College, St Edward's College, or else at another post-secondary institution such as MCAST. The sixth form course lasts for two years, at the end of which students sit for the Matriculation examination. Subject to their performance, students may then apply for an undergraduate degree or diploma.

The University of Malta (U.o.M.) provides Tertiary education at diploma, undergraduate and postgraduate level. The adult literacy rate is 99.5%. Maltese and English are both used to teach students at primary and secondary school level, and both languages are also compulsory subjects. Public schools tend to use both Maltese and English in a balanced manner. Private schools prefer to use English for teaching, as is also the case with most departments of the University of Malta; this has a limiting effect on the capacity and development of the Maltese language. Most university courses are in English. Of the total number of students studying a first foreign language at secondary level, 51% take Italian whilst 38% take French. Other choices include German, Russian, Spanish, Latin, Chinese and Arabic.

Aliments

food

La cuisine maltaise est une cuisine insulaire faite à base de produits locaux. Cependant, de tous temps, des échanges ou des importations ont permis d'en diversifier les composants. C’est aussi une cuisine typiquement méditerranéenne. Le caractère insulaire se remarque dans l’utilisation de poissons et de produits frais et de saison. Le caractère méditerranéen se retrouve dans l’influence de la cuisine italienne, notamment sicilienne mais aussi arabe, entre autres tunisienne. La longue occupationbritannique n’a pas manqué non plus d'imprimer sa marque. L’ouverture au tourisme a apporté sur l’île des cuisines internationales comme les cuisines chinoise, indienne,japonaise etc. mais aussi le fast food américain. L’intensification des échanges commerciaux européens et internationaux rend disponibles des produits jusqu’alors inconnus ou inhabituels.

S’il n’est pas possible de parler de gastronomie au sens de la « grande cuisine », la cuisine maltaise peut s’enorgueillir de compositions originales ou typiques comme les pastizzi(friands à la ricotta) ou les figolli (gâteau de Pâques), la cuisson du fenek (lapin anciennement sauvage), du lampuka (Dorade coryphène), de pièces de bœuf dans le four du boulanger transformé occasionnellement en four communautaire et de l’utilisation de ressources locales telles les ġbejniet (fromages de brebis), les qargħa bagħli (petitescourgettes rondes), les gabirjola (câpres sauvages), les olives et le miel.

Comme pour toute culture, la cuisine maltaise varie dans le temps, dans l'espace et en fonction des niveaux culturels ou sociaux. La différentiation spatiale est peu marquée dans l'archipel maltais, sa taille n'étant pas suffisante pour la justifier. Cependant, deux produits sont plus traditionnellement gozitain : le ġbejna, qui est un fromage de brebis, et le Ftira għawdxija, pain de Gozo cuit au four à bois généralement farci avec des rondelles de pommes de terre, de tomate, des filets d'anchois et des olives.

Langue

language

Le maltais est la seule langue nationale de Malte et, avec l’anglais, une des deux langues officielles du pays ; il est aussi une des 24 langues officielles de l'Union européenne, la seule qui soit sémitique. C'est l'unique langue sémitique qui soit principalement transcrite à l'aide d'un alphabet basé sur l'alphabet latin, enrichi cependant de diacritiques comme le point suscrit ou la barre inscrite.

L'origine de la langue est l'arabe sicilien, relexifié à partir de superstrats sicilien et italien, dans une moindre mesure français et plus récemment anglais. En raison de son origine arabe, le maltais est classé comme langue sémitique. Dans le passé, il a été considéré, la mythologie politique aidant, comme étant d'origine phénico-carthaginoise et non d'origine arabe, mais cette théorie est aujourd'hui abandonnée. En outre, le maltais est particulièrement proche de l'arabe tunisien, à cause du lien historique entre la Tunisie et Malte, et les deux langues sont partiellement intelligibles entre elles.

Trois grandes périodes peuvent être distinguées dans l'évolution de la langue maltaise : le maltais sémitique ou arabe maltais, jusqu'à l'expulsion des Arabes de Malte, le maltais ancien, jusqu'à l'officialisation d'un alphabet, d'une orthographe et d'une grammaire en 1934, et le maltais moderne parlé aujourd'hui dans les îles. Il est possible de remarquer au XXIe siècle l'apparition d'un maltais relâché, le maltish, sorte de pidgin de maltais et d'anglais.

Le maltais est devenu une des langues officielles de Malte en 1934, à côté de l'anglais, quand l'usage officiel de l'italien a été abandonné. Aujourd'hui le nombre de locuteurs est estimé à 500 000, dont 400 000 résidant à Malte. Les milliers d'émigrés maltais en Australie, au Canada, à Gibraltar, en Italie, au Royaume-Uni et aux États-Unis pratiquent cette langue en famille. La langue maltaise n'était traditionnellement pas écrite, l'écriture se faisant en italien.