• S'inscrire
  • Se connecter
  • USD

    Choisissez une devise :


    USD Dollars américains‏
    CAD Dollars canadiens‏
    EUR Euro
    GBP Livre sterling
    KRW Wons sud-coréens‏
    JPY Yen japonais
    CNY Yuan chinois
    AUD Dollars australiens‏
    IDR Roupies indonésiennes‏
    NZD Dollars néo-zélandais‏
    PHP Pesos philippins‏
    SGD Dollars singapouriens‏
    TWD Dollars taïwanais‏
    HKD Dollars hong-kongais‏
    RUB Roubles russes‏
    INR Roupies indiennes‏
    THB Bahts thaïlandais‏
    MYR Ringgits malais‏
    ZAR Rand sud-africains‏
    VND Dongs vietnamiens‏
    BRL Reals brésiliens (R$)‏
    CLP Pesos chiliens‏
    CHF Francs suisses‏
    EGP Livres égyptiennes‏
    COP Pesos Colombiens
    ARS Pesos argentins‏
    PLN Zlotych polonais‏
  • language French

    Choisissez une langue :


    GB English
    KR 한국어
    ES Español
    JP 日本語
    CN 简体中文
    NO Norge

nz Nouvelle Zélande

La Nouvelle-Zélande, en anglais New Zealand, en māori Aotearoa, est un pays d'Océanie, au sud-ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus petites, notamment l'île Stewart et les îles Chatham. Située à environ 2 000 km de l'Australie dont elle est séparée par la mer de Tasman, la Nouvelle-Zélande est très isolée géographiquement. Cet isolement a permis le développement d'une flore et d'une faune endémiques très riches et variées, allant des kauri géants aux insectes weta en passant par les kaponga et le kiwi, ces deux derniers étant des symboles du pays.

La Nouvelle-Zélande est depuis son indépendance une monarchie parlementaire, et est membre du Commonwealth of Nations. Le pouvoir politique est détenu par le Parlement démocratiquement élu. La langue nationale est l'anglais, mais la langue des signes et le māori ont également un statut officiel, bien que peu utilisées. La capitale est Wellington et la plus grande villeAuckland. La monnaie est le dollar néo-zélandais. La population, estimée à environ 4 millions d'habitants en 2013, est majoritairement d'origine européenne, tandis que les Māoris forment la minorité la plus nombreuse. Les non-Māoris d'origine polynésienne, ainsi que les Asiatiques, représentent également d'importantes minorités.

À l'instar des politiques économiques qui ont eu lieu dans de nombreux pays anglo-saxons comme le Canada, l'Irlande ou l'Australie depuis les années 1990 (caractérisés par une politique favorable à la libéralisation de l'économie), la Nouvelle-Zélande connaît à son tour une période similaire depuis la fin des années 2000. Entre 2008 et 2011, alors que la conjoncture économique mondiale était mauvaise, la Nouvelle-Zélande a enregistré une progression record de son indice de développement humain, passant de la 21e à la 3e place du classement mondial, derrière la Norvège et l'Australie, faisant suite à une courte période de récession.

La culture maori a considérablement changé depuis l'arrivée des Européens, en particulier depuis l'introduction du christianisme au début du XIXe siècle, qui changea profondément jusqu'à la vie de tous les jours. Toutefois, la perception que les Maori vivent aujourd'hui comme les Pakeha n'est que superficielle. La culture maori est en effet très différente, par exemple en ce qui concerne les marae et leur rôle dans la vie communale et familiale. Comme autrefois, on fait des karakia (prières) pour s'assurer du succès d'un projet, mais aujourd'hui ce sont généralement des prières chrétiennes. Les Maori considèrent encore leur allégeance aux groupes tribaux comme une part essentielle de leur identité ; c'est ainsi que les liens de parenté maori ressemblent à ceux des autres cultures polynésiennes.

La température moyenne quotidienne à Wellington — la capitale, au centre du pays — est de 5,9 °C en hiver et 20,2 °C en été. Le climat de la Nouvelle-Zélande est globalement tempéré, océanique sur la majeure partie du pays ; les températures oscillent entre 0 °C et30 °C. Les maxima et minima historiques sont 42,4 °C à Rangiora (Canterbury), et -21,6 °C à Ophir (Otago), respectivement. Les conditions climatiques varient beaucoup selon les régions, de très humide dans la région de West Coast sur l'île du Sud à semi-aride dans le bassin de Mackenzie de l'intérieur du Canterbury et subtropical humide au Northland. Des principales villes du pays, Christchurch est la plus aride, ne recevant que 640 mm de précipitations par an, tandis qu'Auckland, la plus humide, reçoit presque le double. Auckland, Wellington et Christchurch ont toutes une moyenne annuelle de 2 000 heures de soleil.

Éducation

education

Primary and secondary schooling is compulsory for children aged 6 to 16, with the majority attending from the age of 5. There are 13 school years and attending state (public) schools is free to New Zealand citizens and permanent residents from a person's 5th birthday to the end of the calendar year following their 19th birthday. New Zealand has an adult literacy rate of 99 percent, and over half of the population aged 15 to 29 hold a tertiary qualification.

There are five types of government-owned tertiary institutions: universities, colleges of education, polytechnics, specialist colleges, and wānanga, in addition to private training establishments. In the adult population 14.2 percent have a bachelor's degree or higher, 30.4 percent have some form of secondary qualification as their highest qualification and 22.4 percent have no formal qualification. The OECD's Programme for International Student Assessment ranks New Zealand's education system as the 7th best in the world with students performing exceptionally well in reading, mathematics and science.

Types of schools by years:

While there is overlap in some schools, primary school traditionally runs from Year 1 to Year 8 and secondary school from Year 9 to Year 13. Depending on the area, Years 7 and 8 may be taken either at a 'full' primary school (in contrast to a Year 1–6 'contributing' primary school), a separate intermediate school, or at a Year 7–13 secondary school. Schools catering for both primary school and secondary school students (Years 1 to 13) are common among private schools, and also state schools in areas where the population does not justify separate primary and secondary schools (the latter are termed 'area schools').

The main six types of schools are:

• Contributing Primary school: Years 1–6 (ages 5–11). There are no private contributing primaries.

• Full Primary school: Years 1–8 (ages 5–13). Common among integrated and private schools.

• Intermediate school: Years 7–8 (ages 10–13). Only two non-state intermediate schools exist.

• Secondary school: Years 9–13 (ages 12–18).

• Year 7–13 secondary school or Secondary school with intermediate: Years 7–13 (ages 10–18). Common among integrated and private schools, and state schools in Invercargill and South Island provincial areas.

• Composite school or Area school: Years 1–13 (ages 5–18). Common among integrated and private schools. There are some schools that fall outside the traditional year groupings. All of the following types of schools are rare, with less than ten of each type existing.

• Middle School: Years 7–10 (ages 10–15). Only six exist

• Senior School: Years 11–13 (ages 14–18). Only two exist (Albany Senior High School and Ormiston Senior College, both in Auckland)In addition, there are three other types of schools defined by the Ministry of Education:

• Correspondence school: Preschool – Year 13 (Preschool – age 19). Serves distance education, for those in remote areas or for individual subjects not offered by a school. The only school of this type is the national correspondence school: Te Aho o Te Kura Pounamu.

• Special school: Preschool – age 21. Serves special education to those with intellectual impairments, visual or hearing impairments, or learning and social difficulties, who receive Ongoing Resourcing Scheme (ORS) funding.

• Teen parent unit: Years 9–15 (age 12–19). Serves teenage parents in continuing secondary school education. They are under the jurisdiction of a hosting secondary school, but are largely autonomous.

Aliments

food

New Zealand cuisine is largely driven by local ingredients and seasonal variations. An island nation with a primarily agricultural economy, New Zealand yields produce from land and sea. Similar to the cuisine of Australia, the cuisine of New Zealand is a diverse British-based cuisine, with Mediterranean and Pacific Rim influences as the country becomes more cosmopolitan.

Historical influences came from Māori culture. New American cuisine, Southeast Asian, East Asian, and South Asian culinary traditions have become popular since the 1970s.

In New Zealand households, dinner (also known as "tea") is the main meal of the day, when families gather and share their evening together. Restaurants and takeaways provide an increasing proportion of the diet.

Langue

language

Les langues officielles de Nouvelle-Zélande sont l'anglais, le maori de Nouvelle-Zélande et la langue des signes néo-zélandaise.

Selon le recensement de 2013, l'anglais est parlé par 98 % des Néozélandais (dont 81 % d'entre eux en tant qu'unique langue parlée, soit 79 % de la population totale du pays) et le maori par 4 % (dont 6 % d'entre eux en tant qu'unique langue parlée, soit 0,2 % de la population totale du pays). Suivent une multitude d'autres langues parlées par moins de 3 % de la population du pays.

En 2013, 125 352 néozélandais étaient capable de tenir une conversation en maori, soit 21,3 % de ceux qui se sont déclarés comme ethniquement maori (25 % en 1996), en baisse de 4,8 % par rapport à 2006 avec une population la maîtrisant tendant à vieillir. L'Afrikaans est parlé par 90 000 personnes, surtout des blancs originaires d'Afrique du sud qui se sont installés en Nouvelle Zélande depuis les années 1990.